The Hermetic Electric

The Hermetic Electric

  • Share:

Le Winterfest peut être considéré comme un festival à tout le moins singulier, ne fut-ce que parce que personne n’organise un festival au creux de l’hiver. Il était donc logique d’y programmer un des groupes les plus singuliers de notre pays: The Hermetic Electric.

Bonjour, vous avez fondé le groupe en 2013.Que s’est-il passé au cours de ces 5 années? Que considérez-vous jusqu’à présent comme le moment le plus important?
Elfi: Chaque fois que nous avons joué a en fait été un temps fort, même en studio. Même nos répétitions constituent des temps forts parce que nous voulons chaque fois faire mieux.
Holly: Nous espérons qu’une partie de notre avenir sera un temps fort!

The Hermetic Electric est un groupe wallon. Hormis The Breath Of Life, je ne connais pas beaucoup d’autres groupes new wave ni post punk en Wallonie. Êtes-vous dans une certaine mesure des marginaux?
Holly: Nous ne voulons pas appartenir à telle ou telle catégorie. Nous faisons notre musique en nous maintenant loin de cette segmentation…

Est-il facile pour un groupe comme vous de décrocher des concerts?
Holly: Ce n’est pas facile, la séparation des genres est omniprésente, nous entendons souvent dire que nous ne sommes pas assez ceci ou cela…

Vous formez un trio. Qui fait quoi?
Elfi: Pour l’EP 3, j’ai écrit un texte pour la première fois et j’ai même joué du clavier. Pour Feel Nothing, il s’agit d’une autre dimension. J’ai joué du clavier et j’ai écrit plusieurs textes, mais nous avons fait le tout avec nos trois ressentis.

D’où puisez-vous votre inspiration?
Elfi: De l’intérieur de nous-même, de la vie de tous les jours avec notre moitié et notre famille ainsi que, évidemment, de ce monde complètement fou.

Votre musique rappelle assurément les années ‘80, surtout ce son froid à la Factory. Ce label et ses groupes vous ont-ils inspirés?
Holly: Oui et non! Je trouve phénoménal le travail de Martin Hannet sur les disques de Joy Division, mais je n’aime pas du tout des groupes comme les Happy Mondays ou les Stone Roses.

Après quelques ep, vous avez sorti votre premier album l’an dernier. Quelles ont été les réactions?
Elfi: Très cool. J’aime entendre ce que les gens pensent de notre musique.
Holly: Nous avons enregistré énormément de réactions positives au niveau européen, mais rien en Wallonie!

Le groupe a un son international, comment réagissez-vous à cela?
Holly: Nous avons joué dans de nombreux pays d’Europe depuis 2014. Nous espérons jouer dans encore davantage de pays cette année.

Outre la cold wave, je perçois aussi des influences de groupes comme Massive Attack. Êtes-vous d’accord?
Holly: Assurément, le trip hop est la seule chose des années ’90 dont je me rappelle (lol).

Il est clair que vous n’êtes pas le genre de groupe qui opte pour des chansons de 3 minutes. Feel Nothing, par exemple, dure pratiquement 10 minutes. Je suppose que vous privilégiez l’ambiance à la structure classique des chansons?
Holly: Oui, nous aimons le son atmosphérique. Les groupes présentant une structure classique ne nous intéressent pas.

Pourquoi les gens doivent-ils absolument venir vous voir au Winterfest?
Elfi: Parce que nous voulons les voir! S’ils veulent découvrir notre univers et atmosphère, nous serons très enthousiastes d’y jouer.
Holly: Nos concerts en Belgique sont pour l’instant assez rares, donc, ne nous manquez pas (rires).

Y a-t-il d’autres concerts que vous voulez absolument voir sur ce festival?
Holly: J’espère voir tous les concerts! Et si je m’ennuie, je sortirai pour en griller une petite… (rires).

Sex, drugs ou rock ’n roll?
Elfi: Cela forme un ensemble! Mais s’il faut choisir, je dirais… sex.
Holly: Les trois!

Quel est votre album préféré de tous les temps et pourquoi?
Elfi: A Thousand Suns de Linkin Park. Il s’agit d’un album conceptuel qui sonne plus électro que les autres. Lorsque j’entends le premier son, je ne peux pas m’arrêter d’écouter jusqu’à la fin…
Holly: Humm… Je n’ai pas un album préféré, mais beaucoup d’albums intemporels comme Low de Dabid Bowie, Seventeen Seconds, le second album des Cure, Loveless de My Bloody Valentine e bien d’autres. Mais cela change selon mon humeur. Mon disque préféré de 2017, c’est V de The Horrors.

Avec qui ne trouveriez-vous pas problématique de vous retrouver enfermé 8h dans un ascenseur, et que feriez-vous?
Elfi: Avec Holly Nab et je ne vous dis pas ce que nous ferions.
Holly: Oui! J’attends avec impatience cet heureux accident (rires).

A vous le dernier mot …
Elfi: Nous nous réjouissons de vous voir au Winterfest XXxxX

Interview by Didier Becu - Luminous Dash